La ville au bord des temps


 

La dernière cité au monde, la ville ultime, Chicago, se dressera encore sur Terre dans cent mille années. Mais, entre-temps, l’homme se sera transformé. Au-delà de tout espoir, dépassant aussi ses plus noirs cauchemars… Link, l’homme devenu vaisseau de l’espace, revient sur terre pour retrouver la solitude. Dans les cuves biologiques, des Hôtes-Mères procréent à la chaîne. Des armes cataclysmiques effacent aux trois quarts la civilisation. Les siècles redessinent une autre vie. La ville est un robot immense, un tyran électronique qui a totalement asservi ses habitants. Ailleurs, pourtant, dans les déserts de l’Europe et les décombres de l’Asie, des colonies survivent librement, sauvagement. Et, quelque part dans la Voie lactée, on songe à réclamer à la ville le tribut de l’humanité.
Un roman inédit qui est la chronique dramatique et lyrique de cent mille années d’un avenir possible.

Mon avis : Une fiction intéressante qui se lit facilement. Un roman très intriguant sur un avenir possible. J’ai bien aimé.

 


Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s