Le livre des morts



New York, mai 2009. Six morts violentes se succèdent en quelques jours. Les modes opératoires sont différents, les victimes n’ont aucun point commun, hormis celui d’avoir reçu quelque temps plus tôt une carte postale de Las Vegas, avec une simple date,
celle du jour de leur mort.
Très vite, la presse s’empare de l’affaire et celui qu’elle surnomme le  » tueur de l’Apocalypse  » a tôt fait de semer la psychose dans la ville. Les autorités, désorientées par l’absence d’indices, se tournent vers Will Piper, ancien profileur d’élite dont la carrière a été brutalement interrompue à la suite d’un drame personnel.
Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en œuvre pour empêcher le tueur d’agir à nouveau. Mais les noms des victimes sont déjà dans Le Livre des morts…


L’enquête de Will ne va pas tarder à prendre un tournant complètement imprévu pour le mener au cœur des secrets les mieux gardés du gouvernement américain. Une mission confidentielle de Churchill en 1947 auprès du président Truman, un monastère sur l’île de Wight, la zone 51 : autant de pièces d’un puzzle machiavélique que Will devra résoudre pour faire triompher la vérité.

Avec cet ouvrage à la construction remarquable et à l’intensité dramatique époustouflante, vendu à plus d’un million d’exemplaires et best-seller dans de nombreux pays européens, Glenn Cooper manipule le lecteur et nous offre un thriller envoûtant, idéal pour les amateurs de suspense et les passionnés d’histoire.


Mon Avis :
L’histoire est très bien construite, prenante et intrigante. J’ai beaucoup apprécié les détails sur les lieux, sur les ambiances, sur les morts et beaucoup d’autres choses encore. Il n’y en avait ni trop, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour avoir le sentiment d’être dans le livres parmi les protagonistes. Mais j’avoue que cela rend aussi certains passages surprenants, désagréables (durs) parfois mais d’autant plus réels. Grâce à la qualité d’écriture de Glenn Cooper, il n’est pas difficile de passer d’une période de l’histoire à une autre. Certains chapitres se lisent très rapidement tellement nous sommes pris par le récit.


J’ai beaucoup aimé les passages de recherches archéologiques ainsi que les descriptions. Seul un chapitre m’a surprise, car il finit de manière brutale juste après un évènement important. On passe de celui-ci à un autre sans aucune transition.

Globalement ce fut une très très bonne lecture, malgré un départ qui ne m’a pas vraiment happé. Mais par la suite, je ne pouvais plus m’en détaché. C’est une très belle découverte pour moi, car je ne connaissais pas encore cet auteur. A présent j’ai hâte de lire la suite, he oui ce n’est que le 1er livre d’une trilogie !!! Mais je pense ne pas la lire dans l’immédiat.


Une réflexion sur “Le livre des morts

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s