Petit traité de l’abandon


Petit traité

« Être vrai, me dépouiller des masques, oser l’abandon plutôt que la lutte, voilà qui me guide dans le périple de l’existence, où jamais nous ne pouvons nous installer. Pour demeurer fidèle à soi, pour vivre une authentique simplicité du cœur, tout un art est requis. C’est celui-ci que j’ai librement esquissé ici. Comment s’abandonner à la vie sans baisser les bras ? Comment goûter la joie sans nier le tragique de l’existence ? Comment traverser le découragement sans devenir amer ?

Ce Petit Traité de l’abandon tente de dégager un chemin vers la liberté intérieure et de dessiner un art de vivre qui permette d’assumer les hauts et les bas du quotidien. Ni mode d’emploi ni recette, juste des explorations pour découvrir quelques outils, et des exercices spirituels pour avancer. Ainsi, j’ai puisé dans la tradition philosophique et celle du zen une invitation à une vie plus simple, car le bonheur ne procède pas de l’accumulation mais du dépouillement. C’est la joie qui mène au détachement et non le contraire. D’où cet itinéraire vers l’abandon, né de mes joies et de mes blessures. »

A. J.

Mon avis :  Je ne serais pas très originale en disant que j’ai adoré cet essai d’Alexandre Jollien et du coup je ne serais peut-être pas très objective. En tant que Fan et après avoir lu quasiment tout ses livres, ici j’y ai encore lu de très belles pensées.

Sous forme de petits chapitres, l’auteur partage avec nous ses expériences qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Il nous montre par de simples actions comment trouver une sérénité dans sa vie, comment se détacher de ces choses qui nous pèsent, mais qui au final ne sont pas si importantes dans l’absolu. Son message, c’est celui du lâcher-prise, de l’art de s’abandonner à soi-même pour vivre heureux.

Le message qu’il veut faire passer n’est pas original en tant que tel, mais venant de lui, il prend une dimension et une force particulière.

« Apprendre à ne plus refuser le réel, à accueillir ce qui est, sans résister, sans lutter sans cesse, cette fâcheuse tendance qui me mène à l’épuisement » Cette phrase d’introduction résume à merveille ce qui va suivre au fil des chapitres. Apprendre à s’ouvrir à la vie, aimer d’un amour inconditionnel, bienveillance envers autrui, dépouillement de soi en s’ouvrant à ce que l’on est vraiment,  gratitude en reconnaissant ce qu’il a de positif dans sa vie et encore bien d’autres « Pensées pour accueillir la vie telle qu’elle se propose ».

Tout ceci n’est pas si simple pour un être lambda et même lorsque l’on s’appelle Alexandre Jollien cela n’est pas plus facile. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se répète un mantra « ce n’est pas compliqué ». Et si sur notre chemin il y a des barrières qui se dressent telles que l’handicap, la maladie et bien d’autres obstacles, seule notre force intérieure peut nous permettre de lutter et traverser les épreuves. Après avoir vécu dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées physiques qui mieux que lui pour nous parler ces choses-là.

Entre philosophie et Bouddhisme, il nous propose un texte sage, intelligent et extraordinaire à la fois. Un livre accessible à tous et qui apporte beaucoup spirituellement et humainement.

Je pourrais écrire encore et encore, mais comme vous le comprenez en me lisant, j’ai adoré ce joli traité. Je le garderais très précieusement dans ma bibliothèque et le relirais pour me rappeler à l’ordre dans les moments difficiles que la vie est un cadeau qu’il faut accepter avec  simplicité.

Merci à cette amie qui m’a offert ce livre et merci Alexandre Jollien.

3 réflexions sur “Petit traité de l’abandon

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s