Que serais-je sans toi ?


Gabrielle a deux hommes dans sa vie.

L’un est son père, l’autre est son premier amour. L’un est un grand flic, l’autre est un célèbre voleur. Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son cœur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancé un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble.

Mais il y a des duels dont l’issue inéluctable est la mort. Sauf si…
Des toits de Paris au soleil de San Francisco.
Un premier amour qui éclaire toute une vie.
Un dénouement magistral et bouleversant.

que serais-je....

Mon avis : Cela fait quasiment 3 ans que je n’ai pas lu Guillaume Musso et par envie de légèreté, je me suis laissée tenter. Mais comme avec le dernier que j’avais lu « Je reviens te chercher » ça ne l’aura encore pas fait et il ne sera donc pas en coup de cœur. Il faut dire aussi que c’est le 6ème de ses livres que je lis, donc peut-être un peu de lassitude !

J’ai trouvé l’idée de départ intéressante  : Faire en sorte que deux personnes qui se sont aimées dans le passé se retrouvent et en parallèle le retour de ce père pour l’un d’entre eux.

Martin, amoureux transit qui de jette à bras le corps dans sa carrière de flic au sein de l‘OCBC, branche de la police chargée de lutter contre le trafic de bien culturel, pour remplir sa vie si triste de célibataire. Archibald, célèbre voir l’un des plus grands voleurs d’œuvres d’art et père qui dans l’ombre n’a jamais cessé de veiller sur sa fille.

Sans être fleur bleue, je reconnais m’être attachée à ces deux personnages.

Puis le suspens vient nous prendre lorsqu’entre ces deux hommes une bataille incessante commence et s’achèvera par la mort de l’un d’entre eux.

Même si ce n’est pas mal écrit, je trouve que l’histoire comporte un certain nombre de clichés, du déjà vu comme dans ses autres romans. Et comme dans leur quasi totalité, Guillaume Musso, mêle une part de réalité et de spiritualité dans son récit. J’ai trouvé cela intéressant, mais pas totalement abouti, pas assez complet.

Par contre, chose indéniable chez l’auteur, c’est sa capacité à décrire les lieux avec une telle précision que l’on pourrait s’y croire.

Une lecture agréable, bien que je ne la garderais en mémoire pas très longtemps !

Une réflexion sur “Que serais-je sans toi ?

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s