Dans le silence des larmes


C’est la guerre. De nombreux personnages attachants, émouvants et drôles, sont les acteurs et les victimes d’une terrible vengeance. Mais en même temps, entre Céline et Martial voit le jour une superbe histoire d’amour. Née dans des conditions tragiques, au cours d’une petite période de la Seconde Guerre mondiale, elle se dénouera dix ans plus tard. Un homme mystérieux menace leur destin, leur famille? Leur amour pourra-t-il échapper à sa haine ?

Dans le silence des....

 

Mon avis : Si je lis très peu de livres sur la Seconde Guerre mondiale, ce n’est pas forcément par choix mais je dirais plutôt que je n’ai jamais trop cherché à en lire même si le sujet est fort intéressant. Et lorsque l’auteure, Annie-France Venin, m’a proposé de m’envoyer son livre lors d’une discussion, je n’ai pas hésité une seconde. C’était l’occasion de remédier à cette petite lacune ! Après lecture, je peux vous dire que je n’ai aucun regret d’avoir accepté sa proposition. 
Avec des personnages attachants et un paysage de guerre en toile de fond, on assiste à la naissance  de l’amour entre deux personnages, Céline et Martial. Un amour difficile à construire et mis en péril en cette période de conflit, mais pas que… Car un homme va ressurgir du passé et éveiller une soif de vengeance chez l’un des personnages. C’est alors que s’ensuit des événements que l’auteure nous décrit avec justesse. 
L’histoire est bouleversante mais en aucun cas larmoyante, ce que je craignais en lisant la 4ème de couverture. Et lorsque l’on sait que l’auteure s’est inspirée des « rares et pudiques témoignages familiaux » pour l’écriture de celle-ci, cela donne encore plus de poids et de légitimité à ce roman selon moi. Rythmée telle une partition, on peut remarquer que la musique fait totalement partie du roman puisqu’on la retrouve du début à la fin.
Ecrit en toute simplicité, je peux vous assurer que je suis passée par tous les sentiments…la joie, la tristesse, la peur … et j’avoue même avoir eu ma petite larme à la fin. 
Ce qui m’a plu : Annie-France Venin décrit à merveille ses personnages divers et variés, leurs sentiments, leurs environnements, mais sans excessivité et sans fioritures. Sur plus de 400 pages il n’y a pas de redondance et j’ai trouvé cela très appréciable. En conclusion, vous aurez compris que j’ai beaucoup aimé et que j’ai passé un très bon moment.

A présent, il me tarde de lire la suite ! 

Une réflexion sur “Dans le silence des larmes

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s