Nouvelles


Trois nouvelles pour découvrir un univers sombre et inquiétant, celui d’Aliénor Oval, auteure du roman Anthropophage, publié aux éditions L’ivre-Book.

Dans ses yeux, c’est là qu’est née la peur, intolérable, trop grande pour le cœur d’une enfant, cette peur qui nourrit une colère sourde prête à éclater et à tout dévaster. Le fiel, qui nourrit de haine et d’un désir latent, étouffant, impossible, se distille dans l’amour absolu d’une enfant que les yeux bleus de son père semblent avoir portée aux nues. Un train peut en cacher un autre, vous entraînera dans les abîmes de l’amour, en ces lieux où les certitudes s’étiolent, où le réconfort des habitudes disparaît, où le cœur bat plus fort et où l’espoir ne tient qu’à un fil.

********************************************
nouvelles

Collection : L’ivre Court

     Editeur :  L’ivre-Book

 2016

*********************************************

Voici le tout premier livre que je lis sur ma liseuse et j’en suis ravie ! Un court moment de lecture et c’est bien dommage,  mais il fut fort agréable, rempli d’émotions et d’effroi.
Au départ, j’ai pris ce livre comme n’importe lequel mais j’ai été très rapidement surprise par la brièveté des nouvelles et par l’écriture de l’auteure. Il faut dire aussi que je ne suis pas habituée à lire ce genre de format. Passé ce bref moment, j’étais tellement captivée que j’ai dévoré le livre.
L’écriture d’Aliènor Oval est d’une telle limpidité, avec un vocabulaire très bien choisi et grâce auquel nous n’avons pas besoin de plus pour nous sentir dans une certaine ambiance. Le sujet majeur est décrit tout en subtilité même s’il semble que ces nouvelles dans leur ensemble sont très différentes. Mais tour à tour, on découvre que « La Femme » tient le rôle principal et où la vie n’est pas tendre avec elle.

Il est difficile de parler de ce livre sans spoiler, mais je vais tenter de vous en dire quelques mots, rien que pour titiller votre curiosité 😉

Donc voici :

« Dans ses yeux », Une mère et sa fille tentent d’échapper à un homme, car si leur chemin se croise, alors une mort surviendra. Mais pas n’importe quel homme !

« Le Fiel », Elle admire sa mère pour sa beauté. Mais le goût du sang et le plaisir de la mort ne lui font pas peur, bien au contraire… Mais qu’en est-il de son père ?

« Attention un train peut en cacher… », éperdument amoureuse du beau Guillaume et heureuse de lui annoncer une nouvelle, elle rêve de ce moment où il va lui demander sa main lors de cette future belle soirée. Mais « Attention un train peur en cacher un autre ».

Voilà pour cette lecture qui m’a drôlement plu et dont je garderais un bon souvenir. J’espère pouvoir relire cette auteure très bientôt. En attendant, je vous conseille vivement de la lire.

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s