Les gens des hauts


« La nuit était tombée mais la Grande ville, emportée par l’élan de sa journée, semblait encore se mouvoir en tous sens. Protégé par la vitre du train, Juan observait ce paysage encore sans réalité, scène de théâtre d’une pièce dans laquelle il ne jouait pour l’instant aucun rôle. Bientôt, l’Expreso serait à quai.  Il lui faudrait alors descendre du train et prendre part à ce nouveau monde, se mélanger à ces gens qui vivaient au cœur de cette cité sans foi ni loi, les charmer ou les frapper, leur faire l’amour ou les tuer. »

Dans un pays imaginaire d’Amérique du Sud, quatre personnages vont et viennent entre Decamon, la Grande ville de cette ancienne dictature communiste, et les Altas Sierras, montagnes pauvres que les Gens des Hauts cherchent depuis toujours à quitter.

Récit initiatique, réflexion sur la ville, ce premier roman est également une rêverie tropicale et nostalgique.

« La plume est belle, fluide, le style est vif et élégant » (blog littéraire « Des livres et moi »).

 

Lesgensdeshauts

 

Mon avis : « Les gens des hauts » premier roman auto-édité de l’auteur , Hugues Boulet, gagne vraiment à être connu.

Écrit d’une plume fluide et légère avec un savant mélange de réalité et de fiction, l’auteur décrit l’exode des « Gens des hauts », habitants des montagnes vers cette ville en reconstruction après une période de communisme totalitaire.

Grâce à cette galerie de personnages drôles, sensibles et attachants, le lecteur est surpris plus d’une fois. Et même si  quelques longueurs peuvent être gênantes, ainsi que quelques maladresses, le récit est bien écrit avec une intrigue menée de main de maître. La capacité d’Hugues Boulet pour jouer avec les mots est telle que l’on peut ressentir une ambiance, les sentiments et les émotions des protagonistes principaux. On pourrait presque penser les avoir vraiment rencontrés. Tous très différents et en quête de se créer un avenir meilleur, ils évoluent dans des paysages rendus palpables par le choix des mots de l’auteur.

Mais, oui il y a un « Mais », je dois avouer avoir eu du mal à comprendre là où voulait aller l’auteur. Si les personnages sont bien ancrés, j’aurais voulu en savoir plus sur eux et leur avenir. Et même si je trouve que l’auteur à une capacité d’écriture indéniable, je suis un peu déçue de la brièveté de son récit, car je suis certaine qu’il y avait encore sujet à exploiter. De ce fait, ça ne sera pas un coup de cœur pour moi.

Si au départ j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, je dois bien avouer qu’arriver à la dernière page, je n’ai qu’une envie : Vite les retrouver !

Encore Merci Mr H. BOULET

2 réflexions sur “Les gens des hauts

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s