Le démon des morts


Un petit village paisible au bord de la mer, non loin de Salem, la ville des sorcières. La femme de John Trenton a trouvé la mort dans un accident de voiture. Un mois plus tard, des phénomènes étranges commencent à se produire, la nuit, John croit voir sa femme… ou son fantôme. Hallucinations causées par le chagrin… ou réalité encore plus terrifiante ? L’explication se trouve peut-être dans un bateau, le David Dark, qui a sombré au large de Salem, trois siècles plus tôt. Que transportait donc ce navire d’où semble provenir une influence maléfique ?

IMG_0283

 

Mon avis : Parfois le choix de nos lectures se fait de manière très inattendue, comme par exemple à la vue de la couverture, du titre , du nom de l’auteur ou encore parce que nous avons lu de très bonnes critiques. Et pour celle-ci ce fut le cas. Lorsque j’ai lu la chronique de Priscilla sur son blog lexplorateursite.wordpress.com @BooksfreedomP , je me suis dit « il me le faut, je veux le lire ». Voilà, c’est chose faite !

C’est avec délectation que je me suis lancée dans cette intrigue qui par moment m’a fait froid dans le dos.

John Trenton, antiquaire à Granitehead perd sa femme subitement dans un accident de voiture. Peu de temps après, là défunte lui apparaît. Hallucinations ou manifestations paranormales ?

Puis il apprend ne pas être le seul à voir un être cher disparu revenir d’entre les morts. Il décide alors de mener une enquête durant laquelle il apprendra que Granitehead est réputée pour être hantée par des fantômes comme Salem l’est par les sorcières. Salem est située dans le comté d’Essex dans le Massachusetts aux Etats-Unis où a eu lieu le procès des Sorcières de Salem accusées de sorcellerie en 1692.

D’autres personnages se joignent à lui en quête de vérité. Ensemble, ils iront jusqu’à découvrir que celle-ci se trouve dans un navire, le  » David Dark ». Mais ce navire a quitté le port de Salem environ 200 ans plus tôt lors d’une tempête et n’a jamais été revu.

Bien que par moment j’ai trouvé l’histoire assez simpliste, cela n’enlève en rien la qualité et la fluidité d’écriture de Graham Masterton. J’ai beaucoup apprécié se pêle-mêle de réalité et de surnaturel grâce à la présence d’un être horrifiant, nommé « Mictlantecuhtli ». Celui-ci n’est autre que le dieu de la mort dans la mythologie aztèque.

IMG_0285 Statue de Mictlantecuhtli

(Musée du Templo Mayor, Mexico).

Le culte de Mictlantecuhtli était très important et impliquait des sacrifices humains et des actes de cannibalisme. Source : Wikipedia 

J’ai fini ma lecture hier soir et j’ai pourtant l’impression d’y être encore tellement l’intrigue était immersive. Tout y était pour me plaire, avec un protagoniste attachant, qui par moment nous semble perdu et démuni face aux événements. Il n’y aura qu’un petit bémol et non des moindres car il s’agit des personnages féminins. Seulement au nombre de deux, elles interviennent que de courtes durées. Gilly avec laquelle John va vivre une pseudo relation que je n’ai pas vraiment apprécié car trop précoce à mon goût. Celle-ci se passe seulement un mois après les décès de son épouse présentée comme l’amour de sa vie. Puis il y a Anne, qui vient en aide à John telle une délivrance. Et puis plus rien… dommage !

Je garderai un très bon souvenir de cette lecture très surprenante !

Info supplémentaire : L’auteur sera présent aux  Aventuriales de Ménétrol en Auvergne le 23 et 24 septembre 2017

2 réflexions sur “Le démon des morts

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s