Les derniers jours


Petite fille fantasque et jusque-là heureuse sur son île tropicale de Kaos, Mathilde entame l’écriture d’un journal intime à quelques jours de son douzième anniversaire. Elle y raconte aimer sa mère et un peu son petit frère, ses deux meilleures amies qui fréquentent déjà des garçons et cet adolescent dont elle a décidé qu’il serait le premier à l’embrasser. Elle aime même « Papa-le-Dragon », la divinité de l’île que les autochtones fêtent chaque année en érigeant des bûchers. Mais c’est surtout son père, homme doux et de peu de mots, qu’elle chérit. Pourtant, lorsque le docteur de Querville rentre tard du port, sentant le tabac, l’alcool et le parfum des femmes du port, Mathilde ne peut s’empêcher de se demander qui est réellement son père. Et si cet homme lui veut du mal.

Les derniers jours est une fable sur la fin de l’enfance.

**********

Les-derniers-jours2

**********

Après lecture du premier roman de Hugues Boulet «  Les gens des hauts  » , je suis restée avec l’envie d’en savoir plus sur les personnages de ce récit. Pourtant c’est avec le plus grand plaisir que je reviens aujourd’hui vous parler de son tout dernier livre « Les derniers jours ». Une histoire complètement différente de la précédente.

Dans ce nouvel opus, Hugues Boulet a réussi de manière fabuleuse à se mettre dans la peau d’une petite fille, Mathilde âgée de 12 ans, qui traverse une période trouble. Court et captivant, poétique et initiatique, ce nouveau roman nous parle puisqu’il s’agit de cette période compliquée que nous traversons tous, celle du passage de l’enfance à l’adulte : l’adolescence. Cette période où l’on se pose des tas de questions et où notre esprit nous pousse à croire des choses improbables et dont nous avons conscience qu’elles le sont. Avec subtilité et par petites touches, il crée une atmosphère mystérieuse qui donne ainsi plus de poids au sujet principal.

Ses parents qui l’admiraient, deviennent tout à coup étranges et distants. Son jeune frère « Alexandre » agit de la même façon ainsi que ses deux amies, Inès et Léna. Mathilde ne comprend vraiment pas ce qu’il se passe. Elle commence à croire qu’un complot se prépare contre elle. À cela s’ajoute son corps qui se transforme tout doucement. Et c’est à partir de là que son journal intime devient son confident. Elle y explique la légende de « Papa-le-Dragon » devenu gentil et ainsi appelé par les enfants, y parle d’Aurélien qui est revenu dans sa vie et de son père dont les comportements sont parfois étranges. Elle s’y confie, raconte ses joies, ses peines et tous ses questionnements. Mais que ce passe-t-il ?

Hugues Boulet parle d’une période de la vie de cette petite fille, préadolescente, de manière incroyable. De telle façon que je me suis attachée à Mathilde et parfois même identifiée. Toute l’histoire se déroule sur une île et là aussi, j’ai trouvé qu’il parle très bien de ces lieux. Pour tout dire, je trouve ce roman plus réussi et complet que le précédent. On y retrouve sa patte et cette fois-ci l’auteur m’a totalement captivé. Entre une ambiance particulière, une écriture délicate et un sujet bien traité, cette lecture a été très plaisante.

Pour conclure, je dirais que j’ai passé un agréable moment de lecture. Et si vous aimez la douceur et l’imaginaire, ce livre est parfait pour vous ! Parfait à offrir ou à s’offrir pour les fêtes de fin d’année 😉

Une réflexion sur “Les derniers jours

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s