Le Mercredi, tout est permis #27


café-livres

Hello,

Comment allez-vous ? Aujourd’hui je vous retrouve pour le 27éme « Le Mercredi, tout est permis ». Oui déjà, que le temps passe vite !

Pour celles/ceux qui découvrent mon blog, je vous invite à venir lire toutes les explications de ce rendez-vous ICI 😉 et si vous souhaitez partager votre « Mercredi, tout est permis » n’hésitez pas à laisser un petit extrait en commentaire ou bien en faire un article tout simplement.

Allez, c’est parti !
**********

« – Détrompe-toi : c’est le cœur qui décide. Dans notre société, on s’est tellement mis à l’esprit que tout se passe dans la tête qu’on s’est coupé du reste du corps. On ne valorise que le cerveau, tout ça parce qu’on a des neurones dedans. C’est ridicule ! Surtout qu’on a aussi des neurones dans le cœur, et personne n’en parle. Dans l’intestin aussi, d’ailleurs…

– Tu blagues ? 

– Environ quarante mille neurones dans ton coeur, et cinq cents millions dans ton intestin. Et ces deux organes disposent chacun d’un système nerveux indépendant et bien développé. 

– Ça alors !  » Page 102 

Le jour où j'ai appris ....

Ce livre était dans ma PAL depuis plus d’un an et même si certains y sont depuis bien plus longtemps, je n’ai pas pu y résister ! Et j’avoue que je prends beaucoup de plaisir pour le moment 🙂

J’espère revenir très prochainement vous parler de cette lecture et vous donnez mon avis, mais en attendant dites-moi en commentaire ce que vous, vous lisez en ce moment.

Merci pour vos visites et à très bientôt 

Bonne lecture ! 

Entrez votre commentaire ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s