Ces livres qui me font de l’oeil !


Coucou la compagnie,

Aujourd’hui je vous reviens avec une liste de livres qui me font terriblement envie. Cette fois-ci j’ai décidé de répertorier des livres déjà parus tout au long de l’année (et même un de l’an dernier). J’ai déjà tellement de mal à faire diminuer ma PAL, alors si je rajoute les futures parutions aux anciennes… je ne m’en sors plus ! De toute manière il faut bien se dire que ce n’est pas une course et qu’avec une seule vie, on ne pourra jamais tout lire. Alors je note et par la suite je fais selon mes envies de l’instant présent. N’hésitez pas à me dire comment vous, vous faites 😉

Allez, go !

**********

Paru le 01/10/2020 Ceux qu’on aime de Victoria Hislop  (Livre de Poche) (LGF)

Une odyssée familiale puissante et passionnante.
Le grand retour de Victoria Hislop à la saga historique.

Athènes, milieu des années 1940. Récemment libérée de l’occupation allemande, la Grèce fait face à de violentes tensions internes. Confrontée aux injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s’engager auprès des communistes et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, au nom de la liberté. Arrêtée et envoyée sur l’île de Makronissos, véritable prison à ciel ouvert, Themis rencontre une autre femme, militante tout comme elle, avec qui elle noue une étroite amitié. Lorsque cette dernière est condamnée à mort, Themis prend une décision qui la hantera pendant des années.
Au crépuscule de sa vie, elle lève enfin le voile sur ce passé tourmenté, consciente qu’il faut parfois rouvrir certaines blessures pour guérir.

**********

Paru le 22/10/2020 Impact de Olivier Norek (Michel Lafon)

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants

**********

Paru le 27/09/2019 Phoenix Ashes 1 : Blade de Fleur Hana (Auto Edition)

Il y a les cicatrices qu’on voit… et celles qu’on dissimule.
Hannah
Un instant, je réalise à quel point je suis chanceuse d’être si bien entourée par cette immense famille. Et celui d’après, je me rappelle qu’un trou béant creuse ma poitrine et qu’il m’a rejetée. Les émotions que ce constat réveille se bousculent en moi sans délicatesse, m’empêchant de me décider sur une question pourtant très simple.

Suis-je heureuse ?

**********

Paru le 12/02/2020 Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa ( Livre de Poche)

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

**********

Paru le 02/09/2020 Les refuges de Jérôme Loubry ( Livre de Poche)

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette terre grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi-autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange. En quelques heures, la jeune femme se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Et pourtant, aucun d’entre eux ne quitte jamais l’île. Pourquoi ?

Et qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?…

Jérôme Loubry aime bien jouer avec les nerfs de ses lecteurs. Et il le fait avec brio. Le Parisien.

Un thriller psychologique bluffant et imprévisible. Page des libraires.

Un roman qui fait froid dans le dos mais qu’on ne lâche pas avant la fin. Aufeminin.com.

PRIX COGNAC DU MEILLEUR ROMAN FRANCOPHONE.

GRAND PRIX DE L’IRIS NOIR BRUXELLES.

**********

Paru le 20/08/2020 Alabama 1963 de Christian Niemec et Ludovic Manchette (Le Cherche Midi)

Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.
Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… « 
Deux êtres que tout oppose. A priori.
Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy.

**********

Paru le 15/10/2020 Un autre jour de Valentin Musso (Points)

Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour parfait avec sa femme Claire. Mais un matin, on lui annonce l’inimaginable. Alors qu’elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d’un bois. En quelques secondes, l’existence d’Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n’est que le début de l’histoire. Car Adam n’a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort de Claire, il va découvrir qu’il existe pire que de perdre ce que l’on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois…

**********

Paru le 28/05/2020 Le silence de la terre de Emmanuel de Scorraille (M+ éditions)

Août 2018, sans s’annoncer, Éric s’arrête au Conssé, l’affaire de quelques minutes… Le Conssé ? Cela fait quinze ans, qu’il n’y a pas mis les pieds ! La vieille maison appartient à Clémentine de Boisin. À quatre-vingt-dix-huit ans, bon-pied, bon-œil, « Tante Clém » est l’âme de la demeure. L’été, elle y accueille sa famille. Le reste de l’année, elle y vit retirée au milieu des souvenirs. Une photo datée de 1942, retrouvée par accident, s’invite. Que vient faire ici, le mystérieux sourire figé sur pellicule, issu d’une époque troublée ? Face à Éric, la porte du grenier s’entrouvre…

Emmanuel de Scorraille, diplômé de l’enseignement supérieur, est un romancier passionné d’histoire, de culture et de littérature. Le silence de la terre est une fiction historique, inspirée de l’actualité. « Que s’est-il passé le 27 novembre 2018 ? »

**********

Paru le 06/11/2020 Notre secret de Noël de Aurore Chatras (Editions Alter Real)

« Pour Noël, je veux rencontrer mon papa ».

Quand Lynne découvre cette lettre au Père Noël écrite par sa fille Charlie, son cœur se brise. Son secret est trop lourd à porter, mais elle ne peut surtout pas le laisser éclater. Désespérée, Lynne engage Dean, un acteur de seconde zone au chômage.

Sa mission : se faire passer pour le père de Charlie.
La durée du contrat : deux petites heures. C’est tout. Une mission simple, ponctuelle, sans complications.
Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu. Parce qu’on le sait tous, le Père Noël existe, et qu’à cette période de l’année, tout est possible.

**********

Paru le 12/11/2020 Un noël au bord de la tamise de Anne Perry (10-18)

Un orphelin enquête sur le kidnapping d’une jeune femme et découvre que sa disparition cache plus qu’il n’y paraît : sous la plume enneigée d’Anne Perry, les rues pavées et les petits salons du vieux Londres bruissent toujours de complots.

Worm, un gamin des rues âgé de neuf ans, vit sur les rives de la Tamise et il n’a jamais passé un Noël en famille. Mais grâce à un petit boulot dans la clinique d’Hester Monk à Portpool Lane, la douce Miss Claudine Burroughs et Squeaky Robinson, un vieux comptable bougon, deviennent sa famille adoptive.

Quand Worm est témoin de l’enlèvement d’une belle jeune femme par deux voyous quelques jours avant Noël, éperdu, il demande de l’aide à Squeaky. Le vieil homme a autrefois possédé un bordel et il sait qu’il est dangereux de se mêler d’affaires louches comme celle-ci, mais il ne supporte pas l’idée de décevoir Worm ou de laisser le garçon voler au secours de la jeune femme tout seul. Cependant, les deux sauveurs improvisés ne s’attendaient pas à ce que la demoiselle en détresse ait la situation bien en main… et s’emploie à amener ses ravisseurs devant la justice pour des crimes bien pires que son kidnapping. Mais, il ne faut pas sous-estimer les deux truands, aussi fourbes que mortellement dangereux. Et peut-être que l’aide du cynique vieux Squeaky et du jeune Worm, gonflé d’optimisme, permettra au bien de triompher et d’éviter un terrible drame de Noël.

**********

Paru le 19/11/2020 C’est l’inuit qui gardera le souvenir du Blanc de Lilian Bathelot (Pocket)

2089, dans une société hypertechnologique, tous les habitants de la planète sont reliés au réseau de surveillance de leur zone gouvernementale. Les territoires inuits, pourtant, ne suivent pas la règle commune ; là, pas de surveillance, une certaine liberté et de grands espaces sauvages où l’on peut retrouver la nature et des gestes ataviques. Les gouvernements planétaires tentent désespérément de trouver une parade à cette indépendance qui a, semble-t-il, fort à voir avec les narvals, et leur sonar si particulier. La jeune chercheuse inuit Kisimiippunga vient de terminer le rite ancestral de la Première Chasse. Alors qu’elle est seule au milieu de nulle part, elle voit surgir un traîneau sur lequel elle découvre un Européen blessé. Qui est-il et que vient-il faire ici ?

**********

Voilà pour aujourd’hui et c’est déjà beaucoup ! Et vous, qu’avez-vous repéré qui vous donnent terriblement envie ?  Dites-moi tout en commentaire, je serai contente d’échanger avec vous 🙂

Merci pour vos visites, vos j’aime et Bonne lecture à tous !

Le Mercredi, tout est permis #28


Coucou,

Aujourd’hui c’est Mercredi, donc on se retrouve pour notre rendez-vous avec  » Le Mercredi, tout est permis ». Cela fait plusieurs mois que je ne vous le propose plus, mais comme je l’ai déjà expliqué dans Les raisons de mon absence et qu’à présent cela va mieux, j’ai grand plaisir de revenir 🙂

Allez, c’est parti !

**********

« Je levai les yeux vers Viking, qui m’observait étrangement. Il avait l’air aussi triste que lorsque j’étais entrée dans la maison mais ses yeux bleus semblaient maintenant captivés.

Je baissai la tête vers mes mains et les levai. Elles tremblaient, elles tremblaient terriblement. Mae passa la paume contre mon genou plié.

– Maddie ? Que s’est-il passé ? Nous avons entendu Flamme crier, puis tout est devenu silencieux. » Page 134


Pour avoir beaucoup aimé le Tome 1 dont voici le lien Hades Hangmen, tome 1 : Hors-la-Loi et un peu moins le Tome 2 SANS FOI NI LOI , je ne pouvais pas rester sans lire la suite. D’ailleurs je pense déjà aller jusqu’au bout de la série même si ce sera long, car 8 tomes ce n’est pas rien (enfin, pour moi …lol)

J’espère que ce petit extrait vous donnera envie d’en savoir plus, car j’ai bien l’intention de revenir très prochainement vous en parler et vous tenter, mais en attendant dites-moi en commentaire ce que vous, vous lisez actuellement 😉

Belle et douce fin de journée à vous tous et Bonne lecture !

SANS FOI NI LOI


La beauté peut être une malédiction ; la foi une prison. Seul l’amour peut vous délivrer

Chaque jour, Kyler Willis savoure la liberté des grands espaces sur sa moto, boit sans limite, et s’envoie en l’air avec les femmes les plus sexy. Désormais vice-président d’un gang des Hades Hangmen, il ne se prive de rien… jusqu’à ce qu’une blonde torride entre dans sa vie. Celle que son club et lui ont récemment tirée d’une secte sordide. Chargé de s’occuper d’elle, il s’aperçoit qu’outre un corps de rêve, elle serait peut-être la seule à pouvoir lui offrir l’impossible : un amour inconditionnel. Mais le nouveau prophète qui guide la secte est bien décidé à ne pas abandonner la jeune femme aussi vite.

**********

**********

Voilà quelques mois que j’ai lu le Tome 1 « HORS-LA-LOI » de la série Hades Hangmen de Tillier Cole et c’est avec une grande impatience que j’avais hâte de lire la suite. Voilà chose faite !

Comme avec le Tome 1, je précise que ce livre ne peut pas être lu de tous. Il y a certains actes commis au sein de la secte qui peuvent heurter certain(e)s d’entre vous. Mais pas que…

Ici l’on retrouve Maé et Styx, mais il est davantage question des personnages de Kyler, le vice-président du club des bikers, amis très proches de Styx et Lila, la soeur de Maé. Lila est totalement sous l’emprise de la secte. Elle voue un amour éternel à son prophète et seul son Dieu pourra la sauver de la tentation. Aujourd’hui sortie de la domination de cette secte, elle est pourtant convaincue de ne pas être en sécurité. Elle pense même que le comportement de Maé envers Styx est inconcevable selon les enseignements reçus des gourous.

De son côté, Maddie, l’autre soeur de Maé, tente de soutenir Lila tout en s’adaptant à cette nouvelle vie auprès des Bikers. Le flingue, le meurtre, l’alcool et le sexe rythment la vie de ces derniers mais effraient Lila. Quant à Ky, beau gosse, il profite de cette vie. Jusqu’au moment où il rencontre Lila. Chargé de s’occuper d’elle, de lui apprendre à revenir à la vie, à lui redonner confiance, il change totalement. Ils vont partager des moments qui feront de lui, un tout autre homme, un homme amoureux !

Si avec le Tome 1, j’ai été totalement captivée dès le départ, j’ai eu un peu plus de mal avec celui-ci. Le personnage de Lila est intéressant, il nous donne envie de comprendre ce qui se passe dans sa tête. Pourquoi cette jeune amish tient-elle à retrouver sa communauté malgré les horreurs qu’elle y a subies ? Pourquoi ne veut-elle pas de cette vie auprès de ses soeurs en toute sécurité ? Grâce à son comportement inadmissible, on comprend que le pouvoir des gourous est monstrueux au point même de pousser ses disciples à admettre normaux des sévices de toutes sortes. Mais j’avoue ne pas m’être attachée à elle malgré son vécu. À l’inverse, j’ai beaucoup plus apprécié le personnage de Ky. Il ne savait pas ce que voulait dire aimer et il le découvre avec Lila. Il se dévoue totalement à elle et c’est ensemble qu’ils vont découvrir l’amour, le vrai.

J’ai adoré le Tome 1, mais j’avoue que celui-ci m’a beaucoup moins transcendé. Les héroïnes ne sont pas épargnées et l’univers est sombre, noir. L’histoire est très bien menée et j’ai bien aimé où l’auteure m’a dirigé, mais par contre il y a énormément de répétitions. Il y en a autant sur les mots que sur les sentiments des personnages et cela m’a gêné. À présent j’ai hâte de retrouver le prophète Caïn et de lire le Tome 3 car j’avoue que c’est un univers que j’aime beaucoup !

Entre deux mondes


Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. 
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. 
Un assassin va profiter de cette situation. 
Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. 

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

**********

**********

Olivier Norek, un auteur dont j’ai beaucoup entendu parler et dont je souhaitais découvrir la plume depuis longtemps. Voilà chose faite !

Ici l’auteur frappe fort avec un sujet difficile et sans parti pris de sa part. Il nous dresse le portrait d’un univers sans pitié avec une réalité sans pareil d’un lieu dont nous avons tous entendu parler : La Jungle

De la Libye à la Jungle calaisienne, nous faisons connaissance de deux inspecteurs, l’un Français qui souhaite donner le meilleur à sa famille. Mais qui d’un côté à pour ordre de chasser les migrants syriens et de l’autre a un poids sur sa conscience.

« – J’y suis allé, dans cette jungle, et je te rassure, je n’ai pas aimé ce que j’y ai vu. Les images restent, comme si j’étais responsable de quelque chose. »

Puis un inspecteur Syrien qui fuit son pays dans l’espoir d’offrir une vie meilleure à sa femme et sa fille. Mais lorsque celles-ci ne donnent plus signe de vie, tout bascule. A ces deux hommes ce joint un petit garçon soudanais nommé, Kilani, qui récolte des informations sur des musulmans  » censés rejoindre une mosquée salafiste » et dont l’imam les incite à ne pas aller en Angleterre.

A la hauteur de la gravité des faits et de leur réalité, cette lecture n’a pas été facile pour ma part. Olivier Norek dresse un portrait très sombre de l’homme avec des scènes dures dénonçant la déshumanisation de certains. Beaucoup refusent de voir la véracité de ce monde cruel et préfèrent se voiler la face. Mais toujours sans parti pris, l’auteur évoque aussi les injustices et les anomalies administratives qui rendent cette situation encore plus terrible. Ici, il énonce tout simplement les faits.

Avec une écriture fluide, des personnages bien construits et attachants, j’ai beaucoup apprécié découvrir ce monde que je ne connais que par les médias. Happée par le sujet et la plume de l’auteur, cette lecture a été pour moi une sacrée claque, un uppercut que je n’oublierai pas ! Une lecture que je vous conseille vivement.

A très vite pour une nouvelle chronique 😉

Lola


Marianne et Thierry se rencontrent sur une plage à Nice, dans les années 70. C’est le coup de foudre. Très vite ils se marient et tentent d’avoir un enfant. Mais le sort en a décidé autrement. Jusqu’à ce qu’un coup de téléphone change à jamais leur vie… Lola est le prequel du roman Les lettres de Rose, lauréat du Prix du livre romantique.

**********

Cela faisait un petit bout de temps que j’entendais parler de l’auteure Clarisse SABARD et lorsque j’ai consulté ma liste d’E-book sur ma liseuse, je me suis dit « Tiens pourquoi ne pas tenter ? ». J’ai pu lire cette nouvelle grâce aux Éditions Charleston.

« Lola » est un prequel du roman « Les lettres de Rose » Lauréat du Prix du livre romantique. Il ne fait que 16 pages, mais la 1ère de couverture est tellement belle et c’était une façon de découvrir la plume de Clarisse et ses personnages. Cette chronique sera donc brève, mais j’espère vous donner envie de le lire, si ce n’est déjà fait 😉

L’auteure rentre vite dans le vif du sujet. Tout commence par un appel téléphonique que reçoit Marianne. L’assistante sociale de l’unité d’adoption du Conseil Général lui annonce la plus belle nouvelle qui soit. Marianne et Thierry vont pouvoir adopter la petite « Lola » âgée de 3 mois, orpheline de sa maman et dont le père est inconnu.

Puis Clarisse Sabard fait un flashback afin de nous en apprendre plus sur le couple. Leur rencontre, leur incapacité à avoir un enfant, la prise de décision d’adopter, mais aussi le parcours difficile pour avoir le droit d’adopter. Tous ces éléments réunis ont fait que j’ai eu envie d’en savoir plus et donc de poursuivre ma lecture. C’est avec beaucoup de plaisir que je peux vous dire que je n’ai pas été déçue.

Même si ce texte est court, j’ai eu le temps de m’attacher aux personnages. Je ne me suis pas ennuyée tellement le rythme était parfait. J’ai trouvé le style de l’auteure poétique, nostalgique et avec beaucoup d’émotions. Grâce à ses belles descriptions et malgré la brièveté du texte, on peut facilement visionner les scènes et se sentir totalement immergé.

À présent, j’ai hâte de relire la plume de Clarisse Sabard et découvrir « Les lettres de Rose ».

Une lecture parfaite en cette période de vacances que je vous conseille vivement !

Bonne Lecture

Les raisons de mon absence


Coucou amis lecteurs,

Cela fait quasiment 2 mois 1/2 que je ne suis pas venue poster d’article sur mon blog. Et pour cause, j’ai dû subir deux interventions chirurgicales en l’espace de peu de temps. Certains diront que je n’ai pas à me justifier et d’autres apprécieront ma démarche. Mais pour ma part, je trouve normal de donner des nouvelles à mes abonné(e)s. Ils prennent de leur temps pour me lire, alors je trouve logique de leur expliquer pourquoi le blog était en pause.

En cette période longue et difficile à traverser (bien qu’elle ne soit pas tout à fait finie), j’ai très peu lu. Le coeur n’y était pas et surtout pas la tête. Pour ceux qui ont déjà vécu ce genre de souci, ils me comprendront.

Depuis quelques jours je relis un peu et j’ai bon espoir que ce soit signe d’une reprise de lecture avec un meilleur rythme. Mais je ne crie pas victoire, rien n’est jamais acquis ! Et comme toute bonne lectrice qui se respecte, je me laisse porter par mes envies. Je n’ai pas envie de me forcer à lire au point de faire une panne de lecture par la suite. Mais j’avoue que certains livres de ma PAL titillent ma curiosité et j’ai hâte de les découvrir. J’attends seulement le bon moment pour les apprécier à leur juste valeur.

J’espère revenir très bientôt vous parler de mes lectures passées, car oui il y en a que je n’ai pas encore chroniquées.

Et vous, comment ça va ?

En attendant, je vous souhaite de belles lectures à tous et prenez soin de vous. À bientôt !

Les témoins de la mariée


Cinq jours avant son mariage, notre meilleur ami meurt dans un accident.

Sa fiancée arrive de Shanghai, elle n’est au courant de rien.

Nous nous apprêtions à briser son rêve, et c’est elle qui va bouleverser nos vies.

D. V.C.

**********

**********

Cela fait de nombreuses années où j’entends parler de Didier Van Cauwelaert et pourtant je ne l’avais jamais lu jusqu’alors ! Deux de ses livres se trouvaient dans ma PAL depuis longtemps, alors ne sachant pas trop quoi lire après ma lecture précédente, mon choix s’est porté sur celui-ci.

Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour découvrir sa plume ?

Marc, un photographe de renom et coureur de jupons de surcroît, se tue lors d’un accident de voiture. Mais peu de temps avant ce drame, ce dernier a annoncé à ses meilleurs amis qu’il allait se marier avec Yun-Xiang, une Chinoise qu’il a connue lors d’un reportage pour un magazine. Un vrai coup de foudre pour cette jeune fille de 19 ans !

Il profite d’une soirée où tous sont là pour leur demander d’être les témoins de son mariage. À cet instant, ses amis restent coi et trouvent cette décision hâtive. Mais plus encore, ils ont l’impression d’être abandonnés et que plus rien ne sera jamais comme avant.

Puis vient le moment où il faut aller chercher cette inconnue à l’aéroport. Mais comment lui annoncer cette terrible nouvelle ? Doivent-ils lui dire la vérité ? Doit-elle retourner dans pays ? Autant de questions qui rendent les décisions difficiles et lorsque sa rencontre arrive, il leur est impossible de lui dire cette vérité insoutenable. Son discernement et sa beauté si troublante, les paralysent.

À partir de là rien ne va se passer comme prévu. Qui d’entre eux se sacrifie ou va se sacrifier pour les autres ? Qui saura mettre les autres face à eux-mêmes et à leurs faiblesses ? Je voudrais tellement vous en dire plus mais je risque de vous spoiler et vous subtiliser le plaisir de la découverte.

Avec des personnages très touchants, un ton humoristique, une plume agréable et délicate, l’auteur m’a totalement captivée. Au fil des pages, je me suis attachée aux personnages même si au départ j’avais quelques à priori. Si pour certains, cette histoire est cousue d’un fil blanc, pour moi c’est une belle révélation ! Les deux dernières pages sont remplies d’amour, d’amitié. L’auteur a donné tellement de poids à ses derniers mots, tellement de sincérité que les larmes me sont venues. Pour finir, je dirais « Whaouu »…

Je vous recommande vivement ce livre 😉 Bonne Lecture !

 

Ces livres qui me font de l’oeil ! Mai 2020


Coucou tout le monde,

C’est avec plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour vous proposer ma petite sélection de livres à paraître ce mois-ci.  Comme de coutume j’ai choisi seulement cinq livres qui me tentent énormément, mais en réalité il y en a bien plus ! J’ai beaucoup de plaisir à faire ce genre d’article, mais c’est aussi pour vous que je le fais. Je souhaite que vous y trouviez quelques petites idées pour vos prochains craquages 😉

Allez, c’est parti !

**********

11/05/2020  A cœur brisé rien d’impossible de Mathieu Bastien  (MXM Bookmark) (Parution initialement prévue le 08/04/2020)

En cette fin d’été, fuyant la chaleur écrasante de la Californie, Tom et son petit ami Dylan font route vers Trenton quand le destin en décide autrement. À quelques kilomètres de leur destination, le pire se produit.
L’embardée. Les tonneaux. Le choc. Le néant. Quelques jours plus tard, Tom se réveille. Dans une chambre d’hôpital. La douleur se fait plus insupportable encore lorsqu’il apprend que Dylan est plongé dans un profond coma.
Tiraillé par la culpabilité, le chemin vers la guérison sera longue et difficile. En plus des blessures physiques, les plaies béantes de son âme auront aussi besoin d’être pansées.
Entouré des proches de Dylan et soutenu par Matthew, un infirmier aussi jovial qu’intrigant et bien décidé à le pousser dans ses derniers retranchements, Tom va devoir se reconstruire.
Mais sera-t-il prêt à livrer bataille contre ses propres sentiments et à accepter un avenir bien différent de ce qu’il avait jusqu’alors imaginé ? Quand un os se fracture, on l’immobilise pour qu’il se répare. Quand un organe est atteint, on opère, on traite, on suture.

Mais quand le cœur se brise, se réduit en miettes, existe-t-il un remède ?

**********

18/05/2020  Affaires internes de Didier Fossey  (Flamant Noir)

Août 2015  Autoroute A 10

Deux hommes au volant de leur berline roulent à vive allure et provoquent un accident d’une violence inouïe : une femme est tuée sur le coup, sa fille de 5 ans est grièvement blessée.

Lorsqu’il apprend le drame, Yann Rocher – officier de police, et père de l’enfant – est en service ; il est dévasté.

Les conducteurs s’en sortent avec quelques blessures…

3 ans plus tard… Février 2018 – Lyon

Des braqueurs attaquent une bijouterie du centre-ville; la police judiciaire est saisie. Durant l’enquête, la capitaine Poirier remarque des similitudes avec d’autres braquages commis dernièrement en France.

L’organisation sans failles des malfaiteurs ressemble à celle des militaires ou… des policiers, ce qui attire l’attention de l’Inspection générale de la Police nationale.

De son côté, Yann Rocher, désormais chef de la BAC Nuit, à Colombes, a toujours la même idée en tête : venger sa fille, Mia.

Et pour cela, il est prêt à tous les compromis…

**********

27/05/2020  Le jour des cendres de Jean-Christophe Grangé  (Albin Michel)

Dans un monde de pure innocence, quel peut être le mobile d’un tueur ? Dans une communauté sans péché, comment le sang peut-il couler ? À moins qu’à l’inverse… Le coupable soit le seul innocent de la communauté.
Le nouveau thriller de l’auteur des Rivières pourpres

**********

27/05/2020  L’énigme de la chambre 622 de Joël Dicker  (Editions de Fallois)

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.
Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.
Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?

Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça

**********

28/05/2020  La proie de Deon Meyer  (Série Noire Gallimard)

Fidèle à son modus operandi, Deon Meyer lance deux intrigues parallèles qui convergent vers la fin, dans un finale explosif. Au Cap, les Hawks ― groupe Criminalité violente de la police sud-africaine ― sont confrontés à un crime déconcertant. Le corps d’un ancien membre de leurs services, devenu consultant en protection personnelle, a été découvert près d’une voie ferrée. Que faisait donc cet homme à bord du Rovos, le train le plus luxueux du monde ? Le dossier est pourri, rien ne colle et pourtant, en haut lieu, on fait pression sur eux pour qu’ils laissent tomber l’enquête. A Bordeaux, Daniel Darret, ancien combattant de la branche militaire de l’ANC, mène une vie modeste sous une fausse identité, hanté par la crainte que son passé ne le rattrape. Voeu pieux : par une belle journée d’août, son vieux camarade Lonnie surgit dans sa rue et lui demande de reprendre du service. L’état déplorable du pays justifie un attentat. D’abord réticent, Darrett cède et se retrouve embarqué, via Paris et Amsterdam, dans la mission la plus dangereuse et délicate qu’il ait jamais connue. Traqué par les Russes autant que par les services secrets sud-africains, il ne lâchera pourtant pas sa proie…

**********

Et de votre côté, qu’avez-vous repéré ce mois-ci ? Dites-moi tout en commentaire, je serai contente d’échanger avec vous 🙂

Merci pour vos visites et Bonne lecture à tous !

Le jour où j’ai appris à vivre


Et si tout commençait aujourd’hui ?

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.

C’est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie…
Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

Un nouveau roman lumineux et positif de Laurent Gounelle par l’auteur de L’homme qui voulait être heureux, Les dieux voyagent toujours incognito et Le philosophe qui n’était pas sage.

**********

Le jour où j'ai appris ....

**********

Après la lecture de « Le philosophe qui n’était pas sage  » , il y a quelques mois et avec un avis en demi-teinte, j’ai souhaité donner une autre chance à l’auteur. Il faut dire aussi que ce livre était dans ma PAL depuis un peu plus d’un an et que je ne voulais pas faire comme avec le précédent. Plus de 4 ans, c’est bien trop ! (bon j’avoue qu’il y en a qui sont depuis … Trop longtemps). Allez, c’est parti !

Comment réagir lorsqu’une Bohémienne vous prédit un avenir impensable ? Comment vivre normalement avec le poids d’une telle nouvelle ?

Pour pouvoir réfléchir à sa vie, à ce qui est important pour lui, à ses valeurs, mais aussi à ses relations avec autrui, Jonathan décide de se réfugier chez sa tante Margie. Celle-ci est un soutien de poids de par son expérience et il sait qu’elle est la bonne personne pour lui venir en aide dans sa quête d’évolution. À partir de là, de longs échanges s’engagent entre eux. Il y est question de science, de biologie et de statistiques. Et pour donner plus d’impact à ses explications, Tante Margie, prend Gandhi et Nelson Mandela pour modèles d’évolution de sagesse.

Bien que cette partie soit nécessaire et instructive, je trouve que l’auteur ne l’a pas valorisée de la meilleure façon. Elle m’a paru longue, ennuyeuse et un peu trop moralisatrice à mon goût. C’est seulement sur les 100 dernières pages que j’ai été totalement captivée par ma lecture.

Jonathan change de comportement, remet sa vie en question et y apporte des changements tels que même les personnes qui lui sont les plus proches ne le reconnaissent pas ! Grâce à cette prise de conscience, il se sent plus libre qu’il ne l’a jamais été. C’est d’ailleurs grâce à cette partie, sur le fait qu’il nous permet de se poser des questions sur nos propres comportements et sur notre rapport Humain/Planète que j’ai bien aimé cette histoire. Ses pensées et ses actions m’ont énormément plu.

Malgré quelques bémols et un avis mitigé en conclusion, je vous conseille malgré tout de la lire pour vous faire votre propre avis. Pour ma part, cela ne restera pas une lecture mémorable comme avec le précédent d’ailleurs. Dommage…

Merci de votre visite et Bonne lecture